KARATE-DO SHOTOKAI BASEL : site officiel du club de karaté de BASEL - clubeo

Une particularité du club

Moine zen en méditation (zazen).

 

Bodhidharma ("enseignement de sagesse"), un moine indien, était le 28ème patriarche après le Bouddha. Selon la légende, arrivé en Chine vers le Vème siècle, il enseignait une double voie aux moines du monastère de Shaolin : la méditation, le chan, qui devint plus tard le zen au Japon et les arts-martiaux, comme discipline autant physique que spirituelle. Les moines étaient ainsi capables de se défendre contre les brigands et animaux sauvages.

Plus tard au Japon les samouraïs pratiquaient régulièrement le zazen (la méditation zen assise) qui leur aidait à affronter la mort lors des batailles. Bien qu'à notre époque elle se perde, l'unité entre la méditation et les arts-martiaux est en fait très ancienne. Kodo Sawaki, le maître de Senseï Taisen Deshimaru, le moine qui introduisit le zen soto en France, disait : "Le zen et les arts-martiaux ont le même goût".

Lors d'un combat on ne peut pas "penser" : on ne peut pas avoir l'esprit encombré par toutes sortes de mouvements mentaux. Si l'esprit n'est pas vide (le 2ème sens de kara) l'adversaire peut nous "lire" et sera avantagé. L'esprit doit être à la fois vide et plein. Vide de peurs, d'émotions, d'avidité et plein de présence, de calme vigilance. C'est ce à quoi peut mener la méditation pratiquée régulièrement. Nos entraînements commencent toujours par une méditation assise, le zazen, pour apaiser et concentrer l'esprit. Les bienfaits de la pratique ne doivent pas uniquement se ressentir dans le dojo mais peu à peu accompagner et éclairer la vie quotidienne.