KARATE-DO SHOTOKAI BASEL : site officiel du club de karaté de BASEL - clubeo

Les entraînements (keiko)

DÉROULEMENT D'UN ENTRAINEMENT CLASSIQUE :

 

LA MÉDITATION assise sur un coussin ou sur une chaise : (10 à 30' suivant les possibilités et l'ancienneté). Une partie est guidée par des explications issues des traditions spirituelles d’Asie et une partie est silencieuse.

Thèmes : après une journée agitée revenir à soi-même, au centre, à la présence / se"poser" / le lâcher prise / l’acceptation / l’ouverture du cœur.

 

L’ÉCHAUFFEMENT : stretching inspiré du yoga, y compris son aspect "lâcher prise". Thèmes : préparations musculaires, articulaires et cardiaque / relâchements physique et psychique / élongations / souplesse / équilibre et ouverture, et conscience de l'axe et du centre du corps.


LES KATAS : exécutés en groupe dans le vide, souvent lentement, parfois rapidement; se sont des combats stylisés. Ils font fonction d'apprentissage des techniques d’attaques et de défenses ainsi que d'éducation et de compréhension du fonctionnement du corps. Ils contiennent les connaissances accumulées depuis des siècles par les grands maîtres.

Thèmes : travail de la posture naturelle / de la stabilité / de la mobilité / de la relation au sol / des chaînes musculaires / du relâchement musculaire / du centre de gravité – du hara (les "tripes", le centre vital de l'homme) / de la respiration. Recherche de l'efficacité.


LES EXERCICES : éducatifs, parfois issus des katas, avec un partenaire, pour comprendre et "sentir" le fonctionnement naturel du corps : ils sont la phase physique du fameux "connais-toi toi-même" de Socrate. Thèmes : les mêmes que ceux des katas.


LES KUMITES : le travail avec partenaire(s), (faussement traduit par combat). Ils sont plus ou moins conventionnels selon le niveau.
Le style Shotokaï n'utilise pas la force, c'est pourquoi il est très accessible aux femmes ("La faiblesse de la force est de ne croire qu'en la force". Paul Valéry).
Il n'y a pas "d'adversaires" mais des partenaires qui pratiquent ensemble pour progresser ensemble, pas pour "gagner à tout prix". Il n'y a ni recherche de performance ni compétitions. "Gagner ou perdre n'est pas plus important que le flux et le reflux des vagues sur la plage". Morihei Yueshiba.
Ils sont le doigt qui pointe vers la lune : avec la compréhension progressive du vide mental (le véritable "kara") la peur perd de sa puissance.

 

LES COURS "SPECIAUX" :

  - Premier vendredi du mois : cours de self-défense et réanimation.
  - Dernier vendredi du mois : cours de boken (sabre en bois).

  - Occasionnellement : travail du bô (bâton de 1,82 m)  


Et encore :
le "Do", la voie, c'est passer de l'opposition à l'Unité, d'abord au dojo puis dans la vie. C'est l'ouverture du corps, de l'esprit et du cœur.
Et découvrir la paix du cœur que nous portons tous en nous.

 

Myamoto Musashi avec ses 2 bokens